Paléontologie

Le site paléontologique de Chilhac est un des 20 sites majeurs de Haute-Loire. Il est une des clés de la compréhension de la disparition du mastodonte d’Auvergne, icône de notre territoire, et des changements climatiques et environnementaux qui amenèrent les premiers européens à découvrir le continent eurasiatique. C’est à ce titre qu’il doit être une priorité dans la conservation et l’étude de notre patrimoine paléontologique.

La découverte fortuite de fragments osseux fossiles à Chilhac, faite lors de travaux agricoles, a été mentionnée pour la première fois le 8 novembre 1875 dans un bref procès-verbal des Annales de la Société d’Agriculture, Sciences et Arts du Puy-en-Velay (Haute-Loire), rédigé ainsi : « Dents et os fossiles de mastodontes et autres grands mammifères recueillis dans un terrain pliocène volcanique à CHILHAC (Haute-Loire), don par M. le Vicomte de Morteuil» , (alors maire du bourg de Chilhac).

C’est en 1968 que des fouilles paléontologiques débutèrent à Chilhac sous l’impulsion de Christian Guth et d’Odile Boeuf, côté ouest du vallon du Rabioulet : ouverture du gisement, dénommé : CH.2a. qui s’est étendu à la parcelle plus au nord sous le nom de CH.2b et l’année suivante sur le flanc est sur le gisement de CH.3.

Chilhac est un site majeur dans la compréhension des changements climatiques et environnementaux qui amenèrent la disparition de ce pachyderme et l’arrivée de nombreux nouveaux occupants (mammouths méridionaux, carnivores…) de la savane qui s’installe.

Les niveaux fossilifères sont situés stratigraphiquement sous une coulée de basalte datée au K/Ar à 1,9 Ma pour CH2. Cette coulée est de polarité négative donc vraisemblablement antérieure à l’Olduway event. La coulée présente au-dessus de CH3 présente les mêmes caractéristiques.

Le musée

Le musée

Paléontologie

Paléontologie

info pratiques

info pratiques